Astuce commerciale n°1 : L’outil pour qualifier votre réseau LinkedIn

Partager cet article sur :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Et si je vous disais qu’il existait un moyen simple et très efficace pour recueillir les coordonnées de vos prospects en quelques clics ? Vous avez identifié des cibles qui vous intéressent sur LinkedIn mais vous n’avez pas accès à leurs coordonnées. J’ai justement trouvé une astuce pour vous permettre de gagner en efficacité !

Aujourd’hui je vous présente un premier outil pour avoir accès à des informations potentiellement “cachées” sur le profil LinkedIn de votre cible : Le plug-in Lusha

Les méthodes de qualification « traditionnelles » : Un processus qui s’essouffle

Tout d’abord, il faut savoir qu’il est difficile d’énumérer l’intégralité des techniques de qualification dignes d’être imitées. C’est pourquoi j’ai sélectionné 3 méthodes pertinentes et principalement utilisées en BtoB.

  • La qualification à l’annuaire téléphonique : Très souvent oubliés, les annuaires sont de véritables mines d’informations sur vos cibles. Adresses, numéros de téléphone, noms et prénoms sont des coordonnées accessibles rapidement et en quelques clics.
  • La qualification au standard : Dans beaucoup de processus de prospection commerciale, il est d’usage de se présenter au standard dans un premier temps. Pourquoi ne pas en profiter pour obtenir discrètement des informations sur vos cibles ? Il s’agit d’une méthode bien connue et souvent utilisée par les assistants commerciaux.
  • La qualification sur les réseaux sociaux : Ils existent énormément de réseaux sociaux professionnel, dans notre cas LinkedIn. Une qualification “classique” consisterait à se contenter de l’obtention du nom/prénom et du poste occupé par notre cible. Il est tout de même possible que certains utilisateurs laissent volontairement leurs coordonnées en libre accès.

Il est rare de se contenter uniquement du peu d’informations laissé par vos cibles sur divers supports. D’ailleurs une des principales limites à la prospection sur les réseaux sociaux vient du prospect lui-même puisque c’est ce dernier qui actualise son profil.

 

Lusha, le plug-in qui vous permet d’aller plus loin sur LinkedIn

Si j’ai fait le choix de vous présenter cet outil en premier, c’est parce qu’une anecdote insolite a bien failli lui coûter son retrait par la CNIL : En 2018, un internaute a réussi à contacter le premier ministre Edouard Philippe grâce à Lusha. En effet, deux numéros de téléphone ainsi qu’une adresse de messagerie électronique de l’intéressé ont été récupérés depuis son profil LinkedIn. 

Dès lors, les développeurs ont été accusés d’utiliser des informations dérobées à des tiers alors qu’il n’en est rien. Le “Google Dorking” est une méthode permettant d’aller récupérer des informations laissées par des internautes dont des coordonnées personnelles. Si ce processus fonctionne aussi bien, c’est parce que beaucoup de professionnels ont pour la plupart oublié le premier réflexe à prendre en ligne : Protéger ses informations sensibles.

À lire aussi : “La CNIL enquête sur l’extension Lusha, qui affiche téléphone et email sur des profils LinkedIn”

Vous pouvez utiliser Lusha exactement comme n’importe quelle extension Google Chrome de votre navigateur. Rendez vous sur le profil LinkedIn de votre cible et appuyez sur le célèbre icône en forme de lunettes. Bingo ! Vous avez les coordonnées qu’il vous manquait pour prospecter. Du moins, Lusha met l’intégralité de sa base de données à votre disposition et croyez-moi : Elle est bien plus complète que la plupart de celles déjà existantes en BtoB.

Attention, je ne vous présente pas une solution miracle capable de résoudre toutes les situations auxquelles vous êtes confrontés. En revanche si vous bloquez dans votre qualification sur LinkedIn, il s’agit DU “must have” dont vous ne pourrez plus vous passer. Rapide, ergonomique et didactique sont des mots qui décrivent parfaitement bien cette interface si peu connue.

Consulter 5 profils par mois avec cet outil est totalement gratuit, il faudra payer pour davantage de consultations et pour augmenter le nombre d’utilisateurs. Vous souhaitez avoir une idée des tarifs ? Cliquez-ici.

Pour finir, je vous invite à rejoindre notre page LinkedIn : Plus d’excuses pour ne pas lire la prochaine astuce !